Immobilier Toulouse

Toulouse se classe en huitième position des villes françaises pour les prix de l’immobilier. Mais si l’on regarde l’évolution des prix depuis l’an 2000, la ville rose est celle qui a connu la troisième plus forte augmentation (derrière Paris et Lille): 118% d’augmentation depuis 12 ans.

En 2011, les prix de l’immobilier à Toulouse ont augmenté de 5%, selon les chiffres de la chambre des notaires.

Immobilier Toulouse Au 1er février 2012, le un prix moyen du m2, tous types de biens confondus, s’établit à 2660 € (1er février 2012). Les appartements (2677 € le m2 en moyenne avec une fourchette allant de 1500 € à 3900 €) sont légèrement plus chers que les maisons (2599 € le m2 en moyenne avec une fourchette allant de 1500 € à 3850 €)

C’est l’hyper-centre toulousain qui tient le haut du pavé. Les quartiers les plus chers sont Ozenne, Carmes et Capitole où le m2 dans l’ancien atteint jusqu’à 3500 € pour les beaux immeubles et 2500 € pour les biens ayant du cachet mais nécessitant des travaux.

Dans les quartiers alentours, les “toulousaines”, ces maisons typiques de la région, sont rares et recherchées et sont vendues à plus de 3000 € le m2.

La Côte Pavée, l’Ormeau et le Busca qui offrent toutes les commodités et une bonne desserte en transports, sont entre 2500 et 3000 € le m2.

Les quartiers de Purpan et Croix-Daurade ont gagné en attractivité grâce au métro et au tramway avec une augmentation des prix de 8% en 2011.

Les travaux urbains en cours à Toulouse deraient bénéficier à certains quartiers dans le futur proche. Les quartiers de Saint-Michel et de Saint-Cyprien, de part et d’autre de la Garonne, vont s’apprécier avec la réhabilitation de l’île du Ramier. Saint-Agne devrait également voir sa côte grimper avec les travaux de construction de la ZAC Niel. Avec un prix du m2 à 1500 €, le quartier du Faubourg Bonnefoy est aujourd’hui deux fois moins cher que l’hyper-centre. Mais avec le projet de transformation du quartier de la gare SNCF de Matabiau-Marengo en centre d’affaires, les prix vont certainement connaître une forte croissance.

Dans les quartiers périphériques du sud-ouest (Le Mirail, Fontaine Lestang), les prix de l’immobiliier ont enregistré une baisse de 4%, sous l’effet des efforts conjoints de la municipalité et des bailleurs sociaux pour faciliter l’accession à des prix raisonnables. Le m2 se négocie aux alentours de 1400-1600 €.