Immobilier Rennes

Après une hausse constante depuis l’an 2000, les prix de l’immobilier à Rennes ont subi les effets de la crise. Les biens les plus touchés sont les grandes surfaces, tandis que les prix des petites surfaces très prisées de la nombreuse population étudiante rennaise se maintiennent. Le marché rennais du studio est ainsi toujours très dynamique et même la crise ne rebute pas les investisseurs. Il n’est ainsi pas rare de voir des studios se négocier entre 2500 et 3000 € avec des pointes à 3500 € pour des studios ayant du cachet.

Immobilier Rennes Le centre-ville est toujours très recherché pour la combinaison entre charme et facilité des déplacements en transports en commun. Les appartements anciens affichent un prix moyen du m2 entre 2300 € pour les biens nécessitant beaucoup de travaux et 3700 € pour les immeubles en bon état.

Sacré-Cœurs et Thabor sont des quartiers très prisés. Thabor en particulier séduit pour son côté « vert » (pars du Thabor et d’Oberthür) et son calme malgré la proximité du centre-ville. Il faut compter 2800 € le m2 pour un appartement. On trouve dans ce quartier beaucoup de maisons du début du siècle à rénover (3750 € le m2 en moyenne) et de belles demeures bourgeoises du 18e et 19e siècles.

Les quartiers périphériques ont accusé le coup de la crise. Dans les secteurs de Villejean au Nord-ouest et de Blosne au sud, les prix ont baissé pour s’établir entre 1500 et 1750 € pour des appartements ayant besoin d’être rafraîchis.

On note également une stabilisation des prix dans les quartiers Patton (2000 € le m2 dans des immeubles d’avant 1980), Poterie et Bourg-l’Evèque (1750 € le m2 dans les immeubles des années 1960).

En raison des prix modérés dans l’immobilier, le quartier de Cleunay (à l’ouest de la ville) attire les primo accédants : on peut y trouver des appartements dans des immeubles des années 1960 à 1600 € le m2 et des maisons des années 1930 pour 2600 € le m2.

C’est dans l’immobilier neuf que les prix sont les plus élevés : 4000 € le m2 en moyenne, et jusqu’à 6000 € pour des programmes de grand standing proches du centre.

La nouvelle ligne de métro en construction va sans doute avoir un impact sur les prix de l’immobilier à Rennes. Orientée nord/sud-ouest, elle devrait revaloriser les prix de l’immobilier dans les secteurs autour du Parc de Maurepas et le quartier des Longchamps. Aujourd’hui, le m2 dans les immeubles des années 50 s’y négocie entre 1700 et 2000 €, mais jusqu’à 2700 € pour les immeubles plus récents des années 70.